LAUREATO SUMMER EDITION

GIRARD-PERREGAUX
girard perregaux laureato summer edition

UN ARC EN CIEL ESTIVAL

Si l’été est malheureusement éphémère, ses couleurs, elles, sont éternelles. Il suffit de porter l’une des cinq éditions limitées de la Laureato Summer Edition au poignet pour avoir l’impression d’être en vacances toute l’année.

Séduisante par la douceur architecturale de sa silhouette, la Laureato de Girard-Perregaux connaît un succès grandissant auprès de la gent féminine. Son esprit classique et la “neutralité“ de la teinte argentée de son boîtier lui permettent d’être déclinée à l’infini ou presque notamment grâce aux couleurs qu’elle adopte sur son cadran. Et quoi de plus sexy que d’arborer sur son poignet doré par la caresse du soleil estival une teinte à la fois lumineuse, dynamique et festive. Cependant, si la saison ne dure que trois mois, la montre, elle, est aussi intemporelle que le temps lui-même.

La palette de cette mini-collection Laureato Summer Edition reprend la plupart des teintes fortes de l’arc en ciel telles que le jaune, le violet, le bleu, le turquoise et le rose, chacune disponible en 75 exemplaires. Elles portent toutes des noms italiens qui résonnent comme de délicats poèmes: “Giallo Luce“ (lumière jaune), “Viola Armonia“ (harmonie violette), “Blu Infinito“ (bleu infini), “Turchese Purezza“ (clarté turquoise) et “Rosa Prezioso“ (rose précieux). Ces deux dernières sont présentées sur une montre d’un diamètre un peu plus petit (34mm) et animée par un mouvement quartz, le calibre GP13100-0008, tandis que les trois autres mesurent 38mm et sont motorisées par le calibre automatique GP03300-0147 qui délivre une réserve de marche de 46 heures.

girard perregaux laureato summer edition collection

Les boîtiers, faits en acier, possèdent une lunette octogonale auréolées de 56 diamants de taille brillants (avec un total d’un peu moins d’un carat) dont les plus larges ont été placés au niveau des “branches“ de cette figure géométrique. Ces écrins de métal aux attaches pleines embrassent harmonieusement les bracelets, qu’il s’agissent de brins de caoutchouc de couleur assorti au cadran ou de maillons en acier, pour un très grand confort au poignet.

Baigné d’une teinte tonique, chaque cadran est habillé de Clou de Paris et muni d’aiguilles centrales de type bâton argentées, trois pour la version automatique (heures, minutes, secondes) et deux pour le modèle à quartz (heures, minutes). Le must de l’élégance? Alors que l’affichage du quantième se fait généralement sur fond noir ou blanc chez la plupart des marques horlogères, Girard-Perregaux a choisi de reprendre la teinte exacte du cadran pour la fenêtre de la date afin d’uniformiser l’ensemble et de prolonger l’effet coloré jusqu’aux moindres détails.

Prix: 9’300 CHF (34mm quartz sur caoutchouc) – 10’100 CHF (34mm quartz sur acier) – 14’400 CHF (38mm automatique sur caoutchouc) – 15’200 CHF (38mm automatique sur acier)

Par Sharmila Bertin

Advertising



Lire

ext