METIERS D’ART GREAT BEAUTIES

BLANCPAIN
blancpain metiers art great beauties

FEERIE CHINOISE

En cette fin d’année, Blancpain a souhaité éblouir nos yeux et nos poignets en imaginant quatre pièces inspirées de la culture et de l’histoire chinoises qui mettent en scène le savoir-faire artisanal et artistique de la manufacture

Passionnante, l’histoire chinoise regorge de récits incroyables qui font désormais partie de sa culture populaire actuelle. De ces chapitres qui composent ce riche passé, Blancpain en a retenu un en particulier qui concerne celles que l’on surnomme les Quatre beautés de la Chine antique. Ainsi, la marque horlogère offre non seulement un voyage dans le temps mais également un parcours au sein de son savoir-faire artistique en mettant en avant les différents métiers qu’elle maîtrise. Cette série de quatre pièces uniques baptisée Métiers d’Art Great Beauties est une ode à la beauté, qu’elle soit féminine à l’instar des quatre personnages ou artisanale selon les techniques décoratives employées.

blancpain metiers art great beauties collectionQuatre femmes reconnues pour leur physique gracieux, quatre époques importantes de la Chine antique, quatre scènes fortes regroupées en quatre montres: cette collection apparaît comme un tableau en quatre temps. Lequel s’étale depuis l’an 722 avant J.C au 1er siècle de notre ère, depuis la première partie de la dynastie des Zhou de l’Ouest (période des Printemps et Automnes) à celle des Tang. Les fameuses beautés, prénommées Xi Shi, Diao Chan, Wang Zhaojun et Yang Guifei, ont toutes joué un rôle important, parfois politique, dans l’histoire de l’Empire du Milieu. Même si le personnage de Diao Chan est issu du roman “Histoire des Trois Royaumes“ écrit par Luo Guanzhong au 14ème siècle, il est inspiré d’une ou plusieurs femmes ayant existé.

blancpain metiers art great beauties painting

Chaque mise en scène sur les cadrans de ce quatuor Métiers d’Art Great Beauties fait appel au doigté artistique des artisans de Blancpain: émail Grand Feu champlevé et gravure avec émail translucide pour la version Xi Shi; shakudō (emprunté à l’art japonais), appliques gravées et émaillés et insertion de nacre pour la pièce Diao Chan; marqueterie de bois et gravure sur or et sur nacre pour le modèle Wang Zhaojun; et enfin, peinture sur émail miniature pour la montre Yang Guifei.

Chacun de ces garde-temps présente un boîtier en or rose de 42mm de diamètre dont la lunette double pomme et, sur le cadran, les aiguilles de forme feuille de sauge évidées sont caractéristiques de la collection Villeret. Les heures et minutes sont animées par le calibre 13R3A, un mouvement mécanique à remontage manuel qui fournit une réserve d’énergie de 8 jours.

Série de 4 pièces uniques blancpain.com

Par Sharmila Bertin

Advertising